Croissance fulgurante chez Genyk

Actualités - Image d'intro

1 435%. Un chiffre impressionnant qui reflète le taux de croissance enregistré chez Genyk, de Shawinigan, entre 2012 et 2017. L’entreprise, fondée il y a sept ans à peine, connaît depuis une croissance fulgurante qui l’a amenée à se classer, en 2018, au 8e rang du palmarès Leaders de la croissance publié par l’Actualité. « Quand j’ai fondé Genyk, à 44 ans, j’avais toujours été employé. Bien des gens ne donnaient pas cher de ma peau! J’ai foncé tête baissée, sans jamais regarder en arrière, » se remémore Yves Rondeau.

L’entreprise de fabrication de mousse de polyuréthane a d’abord développé un polyuréthane flexible pour l’entreprise ZedBed, située juste à côté, avant de s’attaquer au marché des portes de garage et de la taxidermie avec un polyuréthane rigide. Mais la volonté du fondateur, le Graal auquel il rêvait, restait le marché de l’isolation commerciale, industrielle et résidentielle, un marché occupé pour l’essentiel par de géants, des multinationales solidement implantées.

« Pour accéder à ce marché, il fallait développer un produit qui rencontrait toutes les normes du Centre canadien des matériaux de construction (CCMC). C’est un développement de produit qui coûte extrêmement cher, » explique Maxime Gauthier, directeur d’usine. « Il fallait équiper le laboratoire de tous les instruments de mesure, chacun ayant une unique fonction, en plus de faire effectuer des tests en laboratoire externe qui sont extrêmement onéreux. Nous devions réaliser tous ces investissements en plus de supporter notre croissance, qui était déjà bien entamée à l’époque, en achetant de nouveaux mélangeurs et d’autres équipements. »

Pour faire face à ce défi, monsieur Rondeau prend la main tendue par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI). « Notre conseillère nous a expliqué qu’elle pouvait nous supporter en nous offrant une subvention qui couvrirait 50% de nos investissements en recherche et développement combiné à un prêt sans intérêt représentant 25 % pour l'achat d’équipements avec le Fonds de diversification économique des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie (FDECQM). Considérant l’importance des investissements que nous devions faire, en même temps dans l’achat d’équipements en usine pour supporter notre croissance, et en recherche pour supporter le développement de notre produit, cette aide était la bienvenue! » se rappelle M. Rondeau. « Le tout s’est fait simplement. Nous n’avons pas eu beaucoup de paperasse à remplir et le versement de l’aide s’est fait rapidement.

Ce pari de l’entrepreneur d’investir plus de 500 000$ dans la recherche en même temps que dans sa croissance aura été gagnant. À ce jour, Genyk a obtenu l’approbation du CCMC, dépassant même toutes les exigences du centre pour l’utilisation de son produit, le Boréal, dans la construction. Développant un service-client distinctif qui s’appuie sur la présence de représentants à Toronto, Montréal et Québec, l’entreprise amorce en lion son entrée sur le marché de la construction. Le polyuréthane de couleur verte de Genyk, produit à partir de matériaux recyclés et composé en partie d’eau de lavande, un parfum perceptible à l’application seulement, marque maintenant le paysage de la construction un peu partout au Québec et en Ontario.

« Notre volume de production a plus que doublé en deux ans et il va plus que tripler en 3 ans, » rappelle, non sans fierté, Maxime Gauthier. Pour l’équipe, qui compte maintenant 18 employés, c’est un vecteur de fierté. Qui sait jusqu’où l’entreprise ira? Personne. Mais une chose est certaine : l’équipe du MEI ne sera jamais bien loin pour supporter ses ambitions.

Pour en savoir plus sur le FDECQM, consultez le https://www.economie.gouv.qc.ca/bibliotheques/programmes/aide-financiere/fonds-de-diversification-economique-du-centre-du-quebec-et-de-la-mauricie/ ou contactez un conseiller auprès des directions régionales du Centre-du-Québec et de la Mauricie au Ministère de l'Économie et de l'innovation.

Retour à la liste des nouvelles