Six questions à vous poser pour repartir du bon pied

Actualités - Image d'intro

Pour relancer votre entreprise avec succès, il n’y a pas de secret : vous devez repenser votre chaîne d’approvisionnement et la relation avec vos fournisseurs.

La crise qui frappe les entreprises actuellement est sans précédent et tout porte à croire que la phase de relance des affaires se fera de manière transitoire et graduelle. Les entreprises qui tireront le mieux leur épingle du jeu sont celles qui sauront faire preuve d’adaptation à cette nouvelle normalité et qui passeront en mode de planification dynamique.

À mesure que la situation évoluera, les contraintes changeront et votre plan devra être réévalué afin de continuer d’être aligné sur vos priorités. Les organisations devront être agiles et accélérer leurs cycles de planification et d’exécution, surtout en ce qui a trait à la gestion des approvisionnements.

Lorsque l’activité économique reprendra, l’incertitude liée aux contraintes des marchés internationaux et les préoccupations quant à la santé et aux mesures sanitaires, elles, demeureront. Plusieurs réflexions seront donc nécessaires afin de rebâtir une chaîne d’approvisionnement solide et de diminuer les risques potentiels de perturbation de celle-ci.

1. Qui sont vos fournisseurs et quels sont vos produits critiques?

Tout ne repartira pas en même temps. Il est donc essentiel d’analyser et de cartographier votre chaîne d’approvisionnement afin d’identifier les maillons forts et les points de rupture. Vous devez faire le portrait de vos fournisseurs afin de bien planifier votre redémarrage :

  • Qui sont-ils?
  • Où sont-ils situés?
  • Qui vous fournit quoi?

Que vous vous approvisionnez à l’international ou ici même, au Québec et au Canada, il est possible que la chaîne de valeur soit coupée avec certains pays ou que certains fournisseurs n’aient pas les autorisations nécessaires pour reprendre leurs activités en raison des lois en vigueur, ou même qu’ils n’aient pas survécu à la crise.

Il est aussi primordial d’identifier quels sont vos produits critiques et de trouver des solutions de remplacement, advenant une faille dans votre chaîne d’approvisionnement.

2. Est-ce que votre niveau d’approvisionnement et vos stocks de sécurité sont suffisants?

Nous assistons déjà à une pénurie de certains produits et l’insécurité actuelle des consommateurs peut donner une fausse impression de rareté. Le contexte actuel crée d’immenses fluctuations entre l’offre et la demande sur tous les marchés. Il se peut donc qu’il y ait un déséquilibre dans votre niveau d’approvisionnement, d’un bout à l’autre de votre chaîne.

Vous devez réfléchir autrement à vos stocks de sécurité. Durant la période de relance, il sera essentiel d’être attentif et d’anticiper les demandes de vos clients et fournisseurs, afin de synchroniser tous les maillons de votre chaîne d’approvisionnement, et de pouvoir intervenir rapidement si un problème survient.

3. Comment vous assurer que les mesures de sécurité sanitaire seront respectées tout au long de la chaîne d’approvisionnement?

Les mesures de sécurité sanitaires imposées ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Avant de recommencer à offrir un produit ou service au consommateur, il est primordial de vous assurer que les recommandations de la santé publique sont respectées à tous les niveaux. Les mises en quarantaine obligatoires peuvent également créer des retards dans vos chaînes d’approvisionnement et de production, ce qui peut occasionner des coûts supplémentaires et ainsi avoir un impact sur vos marges de bénéfices.

4. Devez-vous rapatrier votre production au Canada?

En plus des problématiques soulevées précédemment, afin d’assurer la continuité de votre chaîne d’approvisionnement, il se peut que vous deviez envisager de nouveaux trajets ou moyens de transport pour vous procurer des produits dans certains des marchés touchés, ou même trouver de nouveaux fournisseurs. L’occasion est donc idéale d’évaluer la possibilité de rapatrier votre production au Canada, ou même au Québec, afin de réduire vos coûts et d’encourager l’économie locale.

Par exemple, une entreprise qui se procure habituellement un produit en Chine en raison du faible coût de production, mais qui voit sa production retardée en raison de contraintes logistiques ou sanitaires, pourrait trouver avantage à opter plutôt pour un fournisseur local. Même si le producteur local peut avoir un coût de production plus élevé, cette différence de coût peut être compensée par un gain en productivité.

De plus, la crise qui nous touche actuellement éveille notre conscience et nous démontre la fragilité de notre écosystème ainsi que l’importance d’investir dans notre économie locale.

5. Avez-vous suffisamment de liquidités pour répondre à la demande et votre niveau de financement est-il adapté à cette nouvelle réalité?

Les contraintes actuelles ont des répercussions directes sur le rendement financier des organisations et, dorénavant, tout le monde aura besoin de liquidités.

Par exemple, comme entreprise, vous aurez aussi besoin de liquidités et voudrez payer au bout de soixante jours. Votre fournisseur, lui aussi, aura besoin de liquidités et voudra que vous payiez plus rapidement. Il vous faudra donc repenser vos mécanismes de paiement et évaluer vos besoins de financement.

Quelles sont les ententes de paiement qui peuvent être prises avec vos fournisseurs? Cela aura probablement un impact sur le niveau de marge de crédit dont vous aurez besoin et une discussion s’impose avec votre banquier.

6. Ultimement, quel sera l’impact de toutes ces contraintes sur votre service aux clients?

Les décisions qui seront prises à la suite de ces réflexions occasionneront peut-être de nouveaux délais dans votre chaîne d’approvisionnement, qui auront à leur tour un impact sur vos délais de fabrication et de distribution et donc un impact sur le service rendu. Pour ceux qui avaient intégré les technologies dans leur processus de fabrication et de distribution, ceux-ci sont probablement alignés sur des données qui ne sont désormais plus valables, puisque toute la chaîne est maintenant perturbée. Les délais changeront, les fournisseurs changeront, et tout ça aura un impact sur vos processus.

Plus que jamais, il est important d’établir une communication avec vos clients et d’établir clairement les priorités concernant vos produits et services. Il n’est peut-être pas nécessaire, au moment de la reprise, de proposer immédiatement l’ensemble de votre offre habituelle. Vous pourrez prioriser certains produits ou formats, afin de répondre à la demande urgente de vos clients, et en réintroduire de nouveaux au fur et à mesure que les choses se replaceront dans votre chaîne d’approvisionnement.

Concevoir une chaîne d’approvisionnement plus solide pour l’avenir

Les décisions que vous prendrez aujourd’hui seront au cœur du succès de votre relance. À mesure que la situation se stabilisera, vous pourrez réévaluer des options vous permettant de renforcer les capacités de votre chaîne d’approvisionnement. En agissant avec prudence et de manière réfléchie au cours des prochains mois, votre entreprise sortira de cette crise plus solide et mieux préparée à affronter les prochaines vagues.

 


Raymond Chabot Grant Thornton - Nancy Jalbert

Nancy Jalbert
Associée | CPA, CA | Conseil en management

Retour à la liste des nouvelles

Dernières nouvelles

Actualités - Image d'intro

Recruter, c’est s’adapter !

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Technologies HumanWare - Voir loin!

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

LA COVID-19 ET SON IMPACT SUR LES CONTRATS

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Changer le monde, un projet à la fois

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Constructeur de liens et de machines

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Croissance fulgurante chez Genyk

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Déduction pour amortissement accélérée

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Crédit d’impôt à l’investissement

Chronique d'expert

Articles
Actualités - Image d'intro

Nouvelle fiscale

Chronique d'expert

Articles